Le bassin Tarn Aveyron

Le bassin Tarn Aveyron

Situé sur le bassin hydrographique de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, le bassin Tarn-Aveyron s’étend sur près de 15 500 km² et accueille environ 825 000 habitants. Il représente près d’un quart de la superficie de la région Occitanie.

Localisation géographique du bassin Tarn Aveyron
Localisation géographique du bassin Tarn Aveyron

Composé de 10 sous-bassins versants, il concerne 9 départements entre la Lozère et le Tarn-et Garonne

Grandes caractéristiques du bassin Tarn Aveyron:

L’eau du bassin Tarn-Aveyron est au cœur des équilibres régionaux économiques, énergétiques, touristiques et environnementaux.  
Sur ce territoire, l’existence de secteurs bénéficiant naturellement d’importants apports d’eau et la présence de très nombreux réservoirs (hydroélectriques ou mixtes), d’un volume total de 135 Mm³/an :

  • Permettent l’alimentation en eau potable des populations situées dans le bassin mais contribuent également à la sécurisation de l’alimentation d’autres bassins (agglomération toulousaine, Lauragais…), à hauteur de 80 Mm³/an,
  • soutiennent des pans importants des filières agricoles via l’irrigation (maïsiculture, arboriculture), qui consomment plus de 70 Mm³/an,
  • contribuent à une importante production d’énergie hydroélectrique avec le complexe du Lévézou – 12 (le plus puissant groupe hydroélectrique de France), les usines au fil de l’eau sur le Tarn -81, le complexe de la Raviège et de Saint-Peyre sur l’Agout-81, complexe de Montahu sur l’Orb-34 avec un transfert du bassin versant de l’Agout vers le bassin méditerranéen
  • participent au soutien d’étiage de la Garonne à hauteur de 25% du débit d’étiage à Bordeaux, répondant ainsi au développement des bassins versants aval de la Garonne
  • Les milieux naturels aquatiques du bassin versant constituent également des sites touristiques remarquables (gorges du Tarn, de l’Aveyron, du Viaur, Montagne Noire,…) et sont le support de multiples activités de loisirs (canoë, baignade, pêche, navigation…) en plein essor (baignades sur la rivière Tarn aval, étude de remise en navigation du Tarn…)

La gestion locale du bassin Tarn Aveyron

Des opérateurs locaux et opérationnels 

Les récentes évolutions réglementaires (compétence GEMAPI1 / lois MAPTAM2 et NOTRe3) ont amené ces syndicats mixtes à se structurer territorialement et/ou statutairement. Certains sont encore en cours d’évolution pour améliorer la cohérence hydrographique de leur territoire (Syndicat Mixte de Rivière Tarn pour s’étendre sur le Tarn aval, réflexions en cours sur le bassin Aveyron Aval).
Ces syndicats mixtes sont les acteurs opérationnels de la mise en œuvre de la politique du grand cycle de l’eau, celle de l’Agence de l’eau, celle de l’Etat et celle de l’Europe. Ils assurent la gestion intégrée de l’eau et des milieux aquatiques pour :

  • préserver/restaurer durablement les qualités chimiques, physiques et écologiques des cours d’eau et des milieux associés
  • veiller à une cohabitation harmonieuse des usages de l’eau entre eux et avec les milieux

Leurs actions visent la restauration des fonctionnalités naturelles des bassins versants et des cours d’eau qui conditionnent la qualité et la quantité des eaux ainsi que la prévention des inondations. Leurs actions contribuent ainsi à réduire le cout des traitements de l’eau (eaux brutes destinées à la consommation humaines et eaux usées) et des dégâts provoqués par les crues. Elles servent aussi l’adaptation des territoires au changement climatique.  

Une organisation en cours de préparation

Actuellement, le bassin Tarn Aveyron ne bénéficie pas d’un Établissement Public Territorial de Bassin comme sur les grands bassins de l’Adour, du Lot ou encore de la Dordogne.  

Ce type d’organisation est en réflexion sur notre territoire depuis de nombreuses années et permettrait d’associer tous les Départements (notamment les plus concernés que sont la Lozère, l’Aveyron, le Tarn, la Haute-Garonne et le Tarn et Garonne), l’État, l’Agence de l’Eau, les Syndicats Mixte de Bassins Versant…, soit tous les acteurs majeurs de la gestion de l’eau.

La solidarité territoriale des syndicats mxtes du bassin versant Tarn Aveyron

Sans attendre la concrétisation d’une organisation à l’échelle du bassin Tarn Aveyron, les syndicats du bassin de Tarn-Aveyron, ayant des besoins très concrets, ont décidé de s’engager collectivement dans une stratégie de solidarité territoriale autour de l’eau et des milieux aquatiques en signant une convention « chapeau ». Le pari de cette convention de solidarité, est d’être la première pierre d’une organisation collective de tous les acteurs majeurs de la gestion de l’eau, permettant d’assurer la représentation de ce territoire, tout en facilitant la gestion équilibrée de la ressource en eau et l’action des syndicats.

Sur l’aspect opérationnel, cette solidarité facilitera le partage des connaissances, la mutualisation des compétences et des moyens développés par chaque syndicat mixte, ainsi que les partenariats sur des sujets communs.  

Signature d'une convention de solidarité territoriale entre les 10 syndicats du bassin Tarn Aveyron

Le 26 mars 2019, les Présidents des 10 syndicats mixtes du bassin versant Tarn-Aveyron se sont retrouvés à Cordes pour signer la convention de solidarité pour l’eau. Au travers de cette convention, ces structures formaliseront l’union de leurs forces afin de faire émerger une représentation politique forte du bassin versant Tarn Aveyron et être plus efficients dans leurs interventions sur les bassins versants et les cours d’eau, où se définissent qualité et quantité des eaux du futur.

Cette convention de solidarité fait émerger une identité territoriale du bassin Tarn-Aveyron portée politiquement par les 10 Présidents des syndicats mixtes. 

Dans une logique de convergence des enjeux économiques et des objectifs environnementaux, ainsi que d’anticipation des évolutions climatiques, ils s’attacheront :

  • à gérer durablement l’ensemble des sous-bassins versants
  • à faire valoir les intérêts et spécificités de ce territoire au sein de la région Occitanie et du comité de bassin Adour-Garonne
  • à veiller au respect des équilibres du bassin Tarn-Aveyron, notamment dans ses interactions avec les autres bassins
  • à favoriser l’émergence d’une organisation collective de tous les acteurs majeurs de la gestion de l’eau.

La première déclinaison de cette convention est la mise en place d’un partenariat concernant la gestion des données informatiques (SIG), sur la base du travail déjà engagé sur cette thématique par 4 des syndicats, ce service est dorénavant ouvert à toutes les structures qui le souhaiteront.

La collaboration entre syndicats doit s’étendre à d’autres thématiques comme la prise en compte de l’eau dans les documents d’urbanisme ou dans les PCAET4, l’animation agricole, l’offre « baignades en milieu naturel », mutualisation de moyens sur des secteurs partagés telles les zones de confluence…

Cette convention constitue la première étape d’un processus institutionnel, financier et humain pour parvenir à une véritable gestion intégrée des eaux et des milieux aquatiques sur le bassin Tarn Aveyron.

Fermer le menu